Lennon à propos de Jackson

Julian Lennon, premier fils de John Lennon, a évoqué Michael Jackson au cours d’une interview diffusée par le podcast « Word In Your Ear » le 13 juillet.

Invité à dévoiler ses albums incontournables, Julian a notamment choisi « Thriller » en confiant : « J’ai toujours été un fan des Jacksons. Cet album avec Quincy contient tellement de hits, une composition très intelligente, une production excellente et les performances  [de Michael] sur chaque titre sont incroyables. »

A la question a-t-il déjà rencontré MJ, il a répondu : « Oui, une fois très brièvement. Mon frère Sean était plutôt ami avec lui, ils ont travaillé ensemble, et il est apparu sur quelques vidéos. Il n’a que des choses positives à dire à propos de Michael. 

Personnellement, je ne l’ai rencontré qu’une fois très brièvement pour l’inauguration d’une statue (…). Il m’a dit un rapide bonjour avec sa voix [caractéristique]. J’étais impressionné et dans ma tête j’étais en mode fan, trop nerveux pour dire quoi que ce soit ou lancer une conversation, à l’exception de « c’est un plaisir de te rencontrer, je suis un grand fan».

Sean, le deuxième fils de John Lennon, a quant à lui participé au long-métrage « Moonwalker »  et effectivement, comme l’a confié son frère Julian, au grand dam des tabloïds ou des sites potins de stars, il n’a jamais décrit de manière négative sa proximité avec Michael Jackson dans les années 1980.

Il avait déclaré il y a quelques années :

« En fait, j’ai écrit une chanson à ce sujet, “Bubbles Burst”, sur le dernier album du groupe Delirium et je pense que c’est juste une des nombreuses histoires que j’ai qui sont intéressantes à propos du fait d’avoir une enfance différente, mais c’est une chanson sur le fait d’être ami avec Bubbles, le chimpanzé de Michael Jackson, et de passer du temps chez Michael en Californie avec Bubbles et le boa constrictor et un tas d’autres animaux.

 Je pense que c’était une époque super étrange, mais pas d’une manière sombre. D’une manière étrange, d’une manière unique. C’était étrange parce que Bubbles était habillé en tenues de dandy et nous courions tous avec ce chimpanzé et jouions à des jeux vidéo. C’était une scène surréaliste. C’était en quelque sorte une partie de « Charlie et la chocolaterie », une partie du « Dr Doolittle », et une partie, vous savez, “Motown’s Greatest Hits” ou quelque chose comme ça. C’était une convergence de beaucoup d’univers disparates qui ont fusionné pour un moment. Et c’était une scène étrange mais c’était vraiment amusant. Je veux dire que c’était incroyable de passer du temps avec tous ces animaux, mais il y avait aussi quelque chose de très excentrique là-dedans.

Michael était le mec le plus cool que j’aie jamais rencontré. Les gens ont pleins d’opinions sur lui et comme toute autre chose mes opinions ne peuvent être basées que sur mon expérience. Mais c’était super amusant de sortir avec lui. Comprenez ce que je vous dit, il était comme un grand enfant.

Alors oui, le temps que j’ai pu passer avec lui c’était comme Disneyland toute la journée. Il organisait des combats de ballons d’eau et des batailles d’entartage sur les terrains de basket. Juste des trucs vraiment amusants où il aimait inviter tous ses amis et il y avait deux équipes et tout le monde s’habillait avec des sacs poubelles et se lançait des tartes. C’était comme un divertissement de grande ampleur organisé pour être à la fois fou et amusant.

Peu importe ce qui s’est passé avec lui et avec n’importe qui d’autre, je n’ai aucune opinion parce que je n’étais pas là. Mais quand j’en ai parlé dans ‘Bubbles Burst’, la chanson, je n’essayais pas d’être critique. J’essayais simplement de documenter la vérité. Vous savez, “C’est arrivé”, voilà simplement ce que je souhaitais dire. Je pense que beaucoup de gens pensaient que je le critiquais ou que je ne le critiquais pas ou quoi que ce soit, mais ce n’était pas à propos de ça. C’était vraiment juste de documenter une période étrange – comme un moment surréaliste de ma vie qui était mémorable.”

Sources : exclaim.ca  / Word in your Ear / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.