Hillary Wolf évoque MJ

Dans un récent article, Newsweek est revenu sur la carrière au cinéma et dans le sport d’Hillary Wolf.

Avant d’être sacrée dans sa catégorie meilleure judokate des Etats-Unis (à cinq reprises !) et de représenter son pays aux Jeux Olympiques de 1996 et 2000, H. Wolf a notamment été actrice dans « Maman, j’ai raté l’avion » (1990) et « Maman, j’ai encore raté l’avion ! » (1992) aux côtés de Macaulay Culkin.

A aujourd’hui 44 ans, elle s’est confiée sur la venue de Michael Jackson sur le tournage pour voir son ami Macaulay (aujourd’hui parrain de sa fille Paris) :

Hillary Wolf (à gauche sur la photo) lors d’une visite de MJ sur le tournage de “Maman, j’ai encore raté l’avion !”.

« Nous traînions avec le garde du corps de Macaulay comme chaperon et allions à Navy Pier à Chicago et synchronisions nos lèvres avec des clips musicaux. Macaulay avait été dans le clip “Black or White” de Michael Jackson à ce moment-là, et je me souviens que nous avons dansé dessus et fait du playback. Ce fut vraiment très amusant.

Un jour, pendant le tournage à Chicago, une voiture aux vitres teintées s’est rendue sur le plateau et je me souviens avoir entendu quelqu’un dire : « Oh, il y a un sosie de Michael Jackson ici ! ».

En fait, c’était lui. Toute la situation était surréaliste et étrange, c’était comme, “P***** de m****, c’est Michael Jackson!”.

Je ne suis pas souvent impressionnée par les gens célèbres, mais Michael Jackson c’était le niveau supérieur.

Michael semblait mal à l’aise avec les adultes et je me souviens qu’il a passé tout son temps avec Macaulay et nous, les enfants. Il parlait très doucement et il couvrait en partie son visage, mais il était très amical. Bien que je ne me souvienne pas de ce que nous lui avons demandé spécifiquement, il était très impliqué et sympathique. Il semblait juste très timide. Macaulay était ce jeune garçon libre d’esprit qui était maladroit et bruyant et devenait juste super célèbre. Je trouve qu’il avait toujours cet esprit libre d’un “enfant normal” et je me demande si le lien que pouvait ressentir Michael avec lui ne venait pas du fait qu’il avait lui-même connu la célébrité en étant enfant. Peut-être était-il autrefois comme Macaulay ; plus extraverti. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.