Interview de James Bryton

La semaine dernière, l’acteur et chanteur américain James Bryton était l’invité du podcast vidéo “State of Mind” de Maurice Benard. Il a notamment été question de Michael Jackson.

Le père de James était un musicien, un guitariste autodidacte et un compositeur employé dans le staff de la superstar Kenny Rogers pendant environ 3 ans dans les années 80. Il a partagé une histoire amusante que son père avait l’habitude de raconter à l’époque. Il se trouvait dans le studio enregistrant une importante session avec un client et il a entendu un groupe de personnes à l’extérieur de la porte faire pas mal de bruit. Son père a alors ouvert la porte et a dit: “” Hé, mais vous allez la fermer ? “Et il a dit que Michael Jackson avait furtivement passé sa tête et dit:” Je suis vraiment désolé”. “

Maurice Benard l’a ensuite interrogé sur MJ. Voici ce qu’a déclaré J. Bryton :

« J’avais deux ans et demi quand j’ai participé à une publicité imprimée pour LA GEAR, marque dans laquelle il avait sa propre ligne de chaussures à l’époque.

Je pensais que j’allais le rencontrer. Mais juste un petit retour en arrière pour expliquer que lorsque j’ai été initié à la musique ce n’était que le rock : le film de Led  Zeppelin « The Song Remains The Same », c’était mon baby-sitter, chaque jour, je me mettais devant le poste de télévision avec ma fausse guitare, c’était ça.

Un peu avant deux ans, j’ai découvert Michael Jackson. Je pensais que j’étais Michael (…) si quelqu’un me parlait assez longtemps, je commençais à chanter et à danser.  Donc, j’ai eu ce job pour la publicité et je ne l’ai pas rencontré.

Mais quand j’avais entre 5-6 ans,  une certaine Shana (Shana Mangatal, ndlr)  a commencé à travailler sur la série  « La Vie de famille » (« Family Matters » en anglais, série télévisée dans laquelle James Bryton a incarné le personnage de Richie Crawford, ndlr).

Elle était réceptionniste pour MJJ  Productions (…). J’ai écrit une lettre [à Michael]  qu’elle a pu lui transmettre. Il m’a écrit une lettre en retour.

Un an plus tard, il m’a été demandé, avec Raven Simone, de lui remettre un NAACP Award. Puis, avec mon père nous sommes allés dans les coulisses, où j’ai rencontré quelques-uns de ses cousins, qui avaient mon âge, et avec lesquels je suis encore toujours ami aujourd’hui. Je les considère comme mes frères. Il m’a invité avec toute ma famille dans son ranch. Nous y sommes allés. Et puis nous sommes restés en contact. Je sais que son but était de s’assurer que je passais des bons moments alors que j’étais un enfant dans le monde du spectacle car cela n’avait pas été le cas pour lui. Donc c’est quelque chose qui a toujours été important pour lui. (…)

https://www.instagram.com/brytonejames/

Les gens ont du mal à réaliser qu’il a été « Michael Jackson »  depuis son enfance. Partout où il allait… je veux dire… je raconte souvent cette anecdote : Une fois, alors que son véhicule ne pouvait pas nous amener à un endroit, j’ai partagé un taxi avec lui à Londres. Il n’y avait pas de fenêtres teintées.

Peut être un bloc et demi après que nous soyons partis, des personnes qui étaient en train de manger sur les trottoirs, d’autres qui marchaient dans la rue, leur vie s’est comme arrêtée. Elles ont commencé à courir vers la voiture.  Et ça c’était sa vie partout où il allait.

Comme lorsqu’il rentrait à l’hôtel, il y avait une marée humaine, qui s’était renseignée et pensait qu’il serait là, qui attendait qu’il sorte.

C’était impossible pour lui d’avoir une vie normale.

Michael s’entourait d’enfants et aimait leurs présences, et c’est quelque chose que vraiment j’ai pu voir en étant plus âgé, ça s’explique car personne ne le traitait normalement, personne n’était authentique avec lui. Même les plus grandes célébrités que j’ai vues autour de lui, elles pouvaient avoir une attitude face à lui et une autre [quand il n’était pas là].  

Tout simplement car il n’y avait pas plus grand que lui. Un enfant qui aurait dit  « Qu’est-ce qui ne va pas avec ton nez ? », c’est quelque chose qui l’aurait amusé. Il aurait aimé. Les enfants sont innocents, sans filtres, honnêtes.

Dans sa vie, c’était les seules personnes qui étaient comme ça. (…)

J’ai vu il y a quelques temps Macaulay parler dans une interview du fait  de partager la chambre de Michael.

Sa chambre avait deux étages et il n’y avait jamais simplement vous et lui. Il y avait ses cousins, ses enfants, il y avait toujours du monde.

La première fois que je suis resté au ranch avec mon père, il m’a invité, moi et mon père, à rester dans la chambre, avec tous ses cousins qui étaient là.

Vous savez, j’ai connu deux des enfants qui ont fait des allégations contre lui. Et on a su publiquement que ce sont leurs parents qui les ont forcés à mentir ».

James Bryton, est indéniablement quelqu’un d’épanoui et d’équilibré. Son témoignage direct permet de comprendre un peu mieux à quoi ressemblait la vie de MJ.

Sur son compte instagram, il est fréquent qu’il ait une pensée positive pour lui.

LA “SPÉCIALE” MICHAELZINE :

Bien évidemment en rédigeant cet article, nous avons recherché des photos de James Bryton et Michael Jackson.

Et nous sommes tombés sur un site anti-MJ, un site anglophone que nous ne nommerons pas  (il manquerait plus que ça !)

Tremblez jeunesse !

Dans la capture d’écran ci-dessous, vous pouvez voir la conclusion de l’article et la photo qui l’illustre :

Traduction du texte : « En 2016, des images de l’enquête policière de 2003 ont été publiées. La presse a parlé d’une photo ordinaire de Macaulay Culkin. Ce que j’ai trouvé alarmant, ce sont les images à côté de l’image de Macaulay :

A côté de la photo de Macaulay, vous pouvez voir deux photos du jeune Bryton et dans celle ci-dessus, il est torse nu. Cette photo appartenait à Michael Jackson ! ».

En réalité, si vous regardez le compte Instagram de James Bryton, vous comprenez de suite de quoi il s’agit.

Il ne s’agit pas d’une photo dénudée de J. Bryton faite par MJ ou son équipe. Sous le même angle et des photos prises au même moment, si ce n’est au pire la même époque, on voit l’enfant en train d’interpréter, d’imiter, Michael sur « Dirty Diana », un clip dans lequel le Roi de la Pop déchire son t-shirt.

A l’âge où a été prise cette photo, Michael Jackson ne connaissait pas J. Bryton. Cette photo lui a donc forcément soit été envoyée soit donnée.

Montage : MICHAELzine

Non, Michael Jackson ne possédait pas de photo de James Bryton à oualpé, dénudé, mais une photo issue d’une série de clichés de l’enfant en train de l’imiter sur Dirty Diana à une époque où il ne le connaissait pas …

What else ?

Sources : Maurice Benard – “State of Mind” / Instagram-James Bryton / MJJ Top News / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *