Début de soirée

Le musée du design V&A Dundee situé en Écosse propose depuis plusieurs semaines des soirées (certains vendredis) et jusqu’au 9 janvier 2022 un espace d’exposition consacré aux boîtes de nuit des années 1960 à nos jours.

https://www.vam.ac.uk/dundee/event/320/friday-night-fever

L’expo “Night Fever : Designing Club Culture” propose ainsi au public d’admirer objets et clichés qui ont marqué l’évolution du monde de la nuit dont une photo prise par Bill Bernstein en 1977 au Studio 54 montrant Michael Jackson.

Une approche culturelle des boîtes de nuit dans laquelle MJ apparaît, quelque chose de plutôt neutre donc et en plus au musée.

La précision de MICHAELzine : Dans la mémoire collective, le “Studio 54” ,célèbre nightclub new-yorkais, est connu pour ses excès (drogue, alcool,soirées sexuelles, …) et pour avoir été fréquenté par toutes les stars de l’époque de son ouverture : Robin Williams, Christopher Reeve, Dodi Al-Fayed, Mick Jagger et sa femme Bianca, Woody Allen, John Belushi, Keith Richards, Andy Warhol, Donna Summer, Dolly Parton, Curtis Mayfield, …

Certains médias proposent parfois une vision caricaturale et fausse en associant Michael Jackson aux excès du Studio 54, toujours dans ce but de développer un argumentaire anti-MJ.

Ce que les blogs potins de stars et les tabloïds ne vous disent pas, c’est que MJ a fréquenté le Studio 54 à plusieurs reprises à la fin des années 70 souvent pour célébrer la sortie d’un projet (“The Wiz”), pour fêter son anniversaire en famille, mais aussi être en compagnie de stars comme Lionel Richie, …

Vous comprenez que la réalité nous éloigne d’un MJ obscur trainant dans les milieux de la nuit où drogue, alcool et sexe forment un sacré cocktail pour de “sacrées soirées”.

Le Studio 54 était un lieu d’excès, mais MJ n’était pas impliqué dans ceux-ci.

Quand Epic Records organise un événement à l’occasion de la sortie de “The Wiz” mais aussi pour promouvoir un peu “Goin’ Places” des Jacksons et fait venir une bonne partie de la famille de MJ, dont Katherine Jackson et la très jeune Janet, on comprend bien que même si le Studio 54 avait sa part d’ombre, c’était un lieu où les célébrités devaient se montrer.

C’était aussi dans un bâtiment où le groupe CBS avait eu des plateaux de tournage pour ses émissions entre 1943 et 1976 (avant de le vendre), MJ s’était d’ailleurs produit sur scène en 1975.

Parfois des sites, vous montreront des photos de MJ avec des danseuses en tenue légère… mais fin du suspense insoutenable… sur la plupart des clichés il s’agissait de danseuses du film musical “The Wiz” venues pour l’opération promotionnelle autour de sa sortie.

Dans son livre “Inside Studio 54” (2017), Mark Fleischman, ancien propriétaire du nightclub a dévoilé la face sombre de ce lieu où la drogue circulait très librement. Il a expliqué comment se comportait MJ dans ce lieu de dépravation.

Fleischman a expliqué que MJ avait l’habitude de se réfugier dans la cabine du DJ pour fuir la foule et danser seul à la différence du créateur de mode américain Roy Halston qui lorsqu’il venait utilisait la cabine pour se droguer à l’abri des regards.

Avec de la mauvaise foi, une méconnaissance du sujet et une dose de malhonnêteté, nous aurions pu vous vendre comme certains sites un article fantasmé sur un MJ arpentant le lieu de débauche, qu’était le Studio 54.

Malheureusement la réalité est moins croustillante et Michael Jackson n’a jamais été impliqué dans cet univers même s’il l’a fréquenté à plusieurs reprises pour les raisons évoquées plus haut.

Sources : vam.ac.uk / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.