Premièrement, la Vérité

En février 2017, James Safechuck avait déposé une plainte modifiée contre MJJ Productions, Inc. et MJJ Ventures, Inc., qu’il estimait responsables de lui avoir infligé un état de détresse émotionnelle suite à ce qu’il expliquait être des abus sexuels de la part de Michael Jackson à l’époque où il l’a croisé.

Il accusait aussi les sociétés de MJ de négligence et de manquement pour l’avoir exposé à cela.

Nous apprenons aujourd’hui que la procédure judiciaire engagée par James Safechuck pour percevoir in fine des dommages et intérêts de la part des représentants de Michael Jackson a été officiellement rejetée par le tribunal.

C’est une victoire sur toute la ligne pour les avocats du camp Jackson.

Les représentants de James Safechuck ont encore la possibilité de faire appel de cette décision, et difficile d’imaginer qu’ils ne le feront pas…

Quoi qu’il en soit, la vérité sur les mensonges de James Safechuck et Wade Robson, commence à être marquée par le sceau de la justice…

Sources : MJJRepository / MJJ Top News / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *