Remix inédit de “Smooth Criminal”

Il y a très très longtemps, l’Estate Michael Jackson sortait des projets à destination du grand public pour faire vivre et découvrir l’héritage du Roi de la Pop au plus grand nombre.

En 2012, “BAD 25” était commercialisé sous différents formats qui permettaient d’avoir aussi bien les classiques de l’album BAD, des inédits, un concert du BAD Tour en audio, des remixes, des photos inédites, un documentaire avec quelques vidéos jamais diffusées, ….

Il y en avait pour tous les goûts. Et même pour le mauvais goût, avec ce fameux DVD du BAD Tour à Wembley à la mauvaise qualité d’images réalisé à partir d’une VHS défaillante restaurée par une société qui avait travaillé pour la NASA mais dont on se demande si elle n’avait pas plutôt été engloutie par un trou noir.

Bref, à part le DVD et une promo peu flamboyante, BAD 25 avait un certain cachet avec des inédits comme “I’m so Blue”, “Free”, “Price of Fame”, “Al Capone”.

Côté remixes, Afrojack et Nero, voyaient leurs productions validées par l’Estate.

Mais d’autres remixeurs ont été sollicités, à commencer par A-Trak. Ce dernier a raconté il y a quelques jours comment s’était passée son expérience avec la production d’un remix officiel , qui, admet-il, “ne sortira jamais”.

“En 2012, on m’a demandé de faire un remix de Michael Jackson pour le 25ème anniversaire de Bad. Ils ont dit que je pouvais choisir n’importe quel morceau de l’album. J’ai choisi “Smooth Criminal” et j’ai décidé de travailler avec Oliver.

Normalement, quand vous faites un remix, le label vous envoie les stems du morceau (avec toutes les parties instrumentales et vocales séparées). Mais avec le matériel de MJ, Sony était tellement sur ses gardes qu’ils ont envoyé un disque dur dans un studio avec quelqu’un de Sony qui restait là à regarder le disque dur.

Nous sommes donc tous allés dans un studio à New York, il me semble que c’était Cutting Room. J’ai travaillé dessus pendant 2 jours et je l’ai transmis. Puis j’ai attendu qu’il sorte. (…).

Bref, tout le projet n’est jamais sorti. Je pense qu’il y a eu des désaccords entre Sony et la succession de MJ … et est-ce que je peux dire que Pepsi était également impliqué dans le projet? Quoi qu’il en soit, cela a été mis en suspend.

La partie la plus dingue sur l’écoute du fichier multi-pistes de MJ, c’était d’entendre les sons d’ambiance et en fond de la piste vocale. On pouvait l’entendre taper des pieds pendant qu’il chantait, la façon dont tout son corps exprimait tellement le rythme. Je me souviens que Bruce Swedien en avait parlé dans son livre.”

Il est possible d’écouter un extrait de ce remix officiel inédit sur le site edm.com

Au-delà de ce que l’on peut penser des remixes, ce témoignage offre l’intérêt de montrer des divergences en interne entre Sony et l’Estate, l’ultra-sécurité qui gravite autour des archives studio de MJ (et qui explique peut être pourquoi le grand public n’a rien eu d’inédit dans le commerce depuis 6 ans ), mais aussi la pureté et la richesse que peuvent représenter les fichiers audio originaux.

Sources : edm.com / lemonjelly.ky/ MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *