Garder raison…

Il nous arrive tous de ne pas lire les étiquettes et c’est parfois pour notre plus grand mal, que ce soit à cause au final d’un prix surprise trop élevé, un ingrédient auquel nous sommes en fait allergiques ou une réduction de grammage soudaine de nos biscuits préférés.

En mode supermarché nous achetons ce que que l’on nous met sous le nez sans nous poser de questions, heureux de déposer dans notre caddie un produit qui correspond à l’idée que nous nous en faisons plutôt que ce que l’on nous vend réellement.

La mise en vente par gottahaverockandroll.com de bandes studio estampillées sur son site “Michael Jackson Original “The Hit Factory” Unreleased Recording Sessions Master Tape” et datées de “1994” donnerait-elle un accès à la fameuse partie de ce trésor mêlant titres inédits, démos, versions alternatives, qui dort dans les coffres ?

https://www.gottahaverockandroll.com/catalog.aspx?searchby=3&searchvalue=Michael%20Jackson

En réalité, si l’on prend les 25 bandes studio mises en vente une seule porte le nom de Michael Jackson.

La date du 11 août 1994 semble pouvoir coïncider avec l’emploi du temps de MJ à l’époque puisqu’après un passage à Budapest avec Lisa-Marie Presley, Michael aurait pris un vol retour pour New York le 9 août. Même si rien ne peut garantir qu’une bande studio estampillée “Michael Jackson” valide à 100% la présence de la star, puisqu’il peut aussi s’agir d’un travail réalisé par ses équipes sans lui.

Le problème est pourtant ici selon nous. Les autres bandes master semblent avoir été datées à partir de celle-ci alors qu’aucune autre ne mentionne Michael Jackson sur son étiquette ou son boitier. Au dessus ou au dessous des titres, il est parfois écrit “Lady D” ou “D Girl”. Mais avouons volontiers que si Michael se faisait appeler comme cela en studio cela épaissirait le mystère…

Mysterious Girl…

La bande Master estampillée Lady D

La bande master estampillée “D.Girl”

Il serait plus logique que des bandes attribuées à une autre personnalité (que nous la connaissions ou pas) ne soient pas de Michael Jackson.

De plus, lorsqu’il est écrit “Diana Ross” sur la bande, faut-il imaginer une chanson de Michael sur Diana Ross ou plutôt une bande studio de Diana Ross ?

Lady D., Girl D, Diana Ross même combat ?

Si, comme le fait gottahaverockandroll.com vous prenez cette bande Master de 1994 de Michael Jackson pour justifier toutes les autres, y compris celles qui n’ont pas de noms ni de dates, vous avez soit l’impression que ça ne colle pas soit que vous êtes face à une partie totalement méconnue de l’œuvre de Michael Jackson.

Notre approche nous pousserait plutôt vers la première option.

En quelle année… ?

Autre élément qui interroge, un titre intitulé “You’ll know” que “Gotta Have a Rock and Roll” attribue à Michael Jackson et qui serait un titre ré-enregistré le 27 août 1996 à la Hit Factory à New York. On peut admettre la possibilité mais on peut chercher aussi si le timing est compatible avec la préparation de la venue de Michael à Disneyland Paris quelque jours plus tard et le début du HIStory Tour.

Ce qui interpelle aussi c’est que toutes ces bandes datées de la même époque (“circa 1994”) sont avec leurs boitiers dans des états très différents. On peut toujours arguer de conditions de conservations très différentes mais cela ne nous enlève pas ce doute.

Sacré bordel

Derrière ce sacré bordel, il y a l’argent et surtout le site d’enchères gottahaverockandroll.com qui , comme beaucoup d’autres sites du même type a déjà vendu des lots attribués à l’histoire de Michael Jackson et qui étaient en fait des fakes. Un achat sur ce site ne vous garantit en rien que le lot ait bien un lien direct avec Michael Jackson. S’il n’y a peut être pas ici une volonté manifeste de tromper l’acheteur, il y aurait peut être plutôt une légèreté dans leur expertise. Si Gotta Have a Rock and Roll avait réellement écouté ces bandes, nous n’aurions sûrement pas le même texte copié-collé pour 24 lots avec uniquement le titre de la bande modifié. Il y aurait la durée du morceau, un descriptif (partie chantée, parlée, fredonnée, etc.).

A nos yeux, une seule bande master semble incontestablement liée à l’équipe de MJ, celle intitulée “DNA”. Pour les autres, il ne reste plus qu’à attendre que le site en question ait la bonne idée de proposer de courts extraits audio pour valider qu’il s’agit bien de Michael Jackson sur ces bandes.

MICHAELzine

Article rédigé par :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *