De haut vol

Vendredi, l’Estate a entamé des poursuites judicaires contre Jeffre Phillips, l’ex-fiancé de La Toya Jackson (de 2009 à 2015), qu’elle accuse d’avoir volé des objets personnels de Michael Jackson à son domicile de l’époque dans le quartier d’Holmby Hills à Los Angeles.

Jeffre se serait rempli les poches dans les 9 jours qui ont suivi le décès de MJ et qu’il a passés dans la demeure. Au programme : l’iPhone de Michael et son permis de conduire, des pilules, des vêtements , des vidéos personnelles, des ordinateurs, une paire de lunettes de soleil avec encore du maquillage dessus, des notes manuscrites, une mallette contenant des lettres personnelles et professionnelles, un tube utilisé par les secours pour le réanimer et même le pyjama porté par MJ lors de ses dernières heures.

En décembre 2021, un commissaire-priseur a informé les exécuteurs testamentaires que Phillips essayait de vendre des vêtements qui, selon lui, appartenaient au chanteur. Pour justifier de leur authenticité Phillips a expliqué leur provenance à la société d’enchères.

Bien que les avocats du clan Jackson ont déclaré avoir pu récupérer certains de ces objets, ils pensent que Phillips en a plus, y compris des fichiers contenant de la musique écrite et enregistrée par MJ.

Pour rappel, en 2009, peu de temps après la mort de Michael Jackson, l’Estate avait exigé que La Toya rende des disques durs qu’elle avait pris au domicile de son frère après son décès. Elle les avait restitués.

Mais apparemment, son fiancé de l’époque avait fait ses propres emplettes dans les affaires , et non repéré par la patrouille, il souhaitait thésauriser.

Un vol à quatre mains ? Officiellement non. Seul le faux-pas de Jeffre Phillips permet d’établir qu’il puisse avoir une possible responsabilité dans le vol et une intentionnalité de vendre.

Sources : DailyMail / MJJ Top News / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.