AUCTIONS/RÉACTIONS 2

Suite de notre flânerie critique dans l’univers des enchères liées à Michael Jackson. Entre nostalgie, coup de cœur et… coups de griffes !

Des rêves Reels

En 1978, la société View-Master proposait au public de voir en stéréoscopie (3D) des photos du film “THE WIZ” à travers ses visionneuses.

En 1984, rebelote, mais cette fois-ci avec des clichés du court-métrage “Thriller”.

Une visionneuse et plusieurs bobines (“Reels”) suffisaient à faire le bonheur des fans.


Quelques années plus tard, à l’époque “”BAD”, un projet similaire est développé autour du long-métrage “Moonwalker”. Comme vous le montrent les inscriptions sur les diapositives ci-dessous provenant de la société View-Master, la sélection des clichés avait au moins débuté en 1987.

Photo : MICHAELzine

Finalement, ce troisième projet n’a jamais été commercialisé. En dehors de quelques prototypes, quelques rares exemplaires de ces bobines ont aussi été diffusés à des fins promotionnelles.

Le magazine allemand BRAVO proposait ainsi dans son numéro 47 du 17 novembre 1988 un concours pour gagner 20 lots de ces reels “Moonwalker / Smooth Criminal”.

Si vous n’étiez pas allemands en 1988, vous avez néanmoins aujourd’hui une chance de retrouver ces Reels“Moonwalker” de la société View-Master à travers une enchère qui vous propose ce collector quasi-introuvable.

C’est par ici : https://www.ebay.com/itm/294710729361?

Tour de “PASS PASS”

Ce PASS se trouve généralement aux enchères pour un prix avoisinant les 50-60$ (hors frais de port). Au delà de ce prix, il ne s’agit pas d’une bonne affaire.
Photo : MICHAELzine

La magie opère souvent de manière inattendue, comme lorsque vous découvrez que votre grand-père , qui a été “stage manager” d’artistes comme Rick James, Julio Iglesias, Devo, Marvin Gaye, Europe, The Jackson 5, Michael Jackson, a participé à l’élaboration du design de l’un des PASS V.I.P. du BAD World Tour.

C’est ce qui est arrivé à cet américain, qui a mis en vente, une feuille comportant le visuel du Pass dessiné à la main, avec des précisions sur les couleurs et les textures (“Noir Mat”, un effet “métallique argenté”) , des recommandations pour sa modification (une police d’écriture plus forte pour l’inscription ” Michael Jackson”) et bien sûr la petite phrase indiquant qu’il restait encore quelques étapes avant sa finalisation (“Please fax back an artist rendering for final approval“).

Cette pièce d’histoire a été vendue pour 257$ sur le site eBay le 27 janvier.

EO Capitaine ! Mon Capitaine !

Le court-métrage “Captain Eo” est incontournable dans la carrière de Michael Jackson, même si tous les fans n’ont pas eu la chance de le visionner dans les conditions proposées par les parcs Disney.

Utilisé dans le cadre d’une attraction 4D lancée le 12 septembre 1986, la vidéo a aussi été exploitée à la télévision, à travers un making of de plus de 30minutes, à la manière de Thriller, par l’un des financeurs du projet.

Le making of de Captain Eo n’a cependant jamais fait l’objet d’une sortie en VHS pour le grand public, à la différence de celui de Thriller, Disney n’étant pas Epic Records.

Il a néanmoins été diffusé un peu plus d’une vingtaine de fois sur “Disney Channel” aux USA entre 1986 et 1988.

Aujourd’hui, les fans n’en connaissent via Youtube qu’une version dont la qualité d’images ferait peur à King Kong… (si King Kong regardait des vidéos, cela va de soi).

Sur le site ebay, une pièce très rare a été proposée aux enchères : une VHS contenant le making of et destinée à un usage interne pour Disney. L’image est forcément de meilleur qualité que celle issue des re-re-re-re-re-enregistrements de VHS échangées entre fans.

Pourquoi ? La VHS mise en vente a été réalisée par AME, la plus grande société de postproduction d’Hollywood à l’époque.

A noter que la date figurant sur le boitier et l’étiquette n’est pas celle de la diffusion à la télévision. Il est indiqué 11-08-1986 alors que la première diffusion de ce making of a eu lieu sur Disney Channel le 18 novembre 1986, soit 3 mois plus tard.

De plus, on notera la durée indiquée, 60 minutes, alors que la version diffusée à la télévision fait seulement un peu plus de 48 minutes.

Cette rareté a été vendue pour 432$ sur le site eBay le 27 janvier (oui, encore le 27 janvier…)

Sir Michael Jackson

Le 28 mars 1985, le musée Madame Tussauds de Londres accueillait Michael Jackson pour inaugurer son double de cire.

Actuellement sur eBay, les pellicules de 26 clichés montrant l’ambiance, l’arrivée de MJ et l’inauguration de la statue sont en vente.

https://www.ebay.com/itm/154850687137

Certes vous n’aurez pas le droit d’exploiter ces photographies en dehors d’un usage personnel, mais vous aurez la possibilité de faire développer ces images, dont certaines sont rares et enrichir ainsi votre univers MJ.

Imaginaire collectif

En 2009, les internautes découvraient les détails de la création d’un parc à thème ouvert au public et en rapport avec “Peter Pan” dans lequel s’était investi Michael Jackson lors des années 1990 dans le cadre de ses affaires. [cf. notre News du 09/11/2009]

La société Landmark avait été chargée de développer le projet et elle avait notamment mandaté l’artiste “Greg Pro” pour la réalisation de dessins et croquis conceptuels.

Tony Christopher, directeur général de Landmark Entertainment, en compagnie de MJ au moment du travail sur le projet de parc.

Alors qu’en 2009 les révélations sur ce parc à thème s’avéraient passionnantes car elles nous permettaient de nous projeter dans l’univers de MJ, des visuels des plans permettaient de camper le décor.

En mai 2020, la galerie d’art californienne “Van Eaton Galleries” proposait d’acquérir des documents qui montraient un peu plus l’ampleur du projet et le degré d’avancement de la phase conceptuelle à travers des réalisations plus détaillées.

Et comme si cela ne suffisait à émerveiller les fans, on découvrait par la même occasion que la société Landmark était aussi dans la danse pour conceptualiser une attraction 3D du court-métrage “Michael Jackson’s Ghosts” dans le parc à thème japonais Huis Ten Bosch.

Trois dessins conceptuels datant de 1999 avaient été mis en vente. L’un montrait notamment un salon pour accueillir le public avant le spectacle et un autre l’intérieur du théâtre, ainsi qu’un concept de logo (reprenant le visuel créé par Christophe Boulmé).

A chaque fois, ces projets ambitieux n’ont pas abouti. Il n’en demeure pas moins le fait que ce genre d’archives soient rendues publiques participe grandement à montrer l’ampleur des projets dans lesquels s’engageait Michael Jackson mais aussi toute la richesse de son univers créatif.

L’ouverture de ces archives n’a jamais été le fait de l’Estate mais de sociétés et d’artistes indépendants. Avec la logique de l’Estate les fans n’auraient jamais eu la moindre idée de ce qui animait MJ quand il disait de son vivant : “The best is yet to come” (“le meilleur est à venir”).

Esprits tordus

Esprit es-tu là ? Si tu es là réponds !” Et pour le coup l’esprit a répondu et cela vous coûtera un peu plus de 1000€.

Comme le raconte cette britannique, “J’ai dépensé 900 £ lors d’une vente aux enchères caritative pour cette cuillère. Michael Jackson l’a donné à Uri Geller, et dans mon état d’ébriété, j’ai été convaincu qu’elle devait valoir une fortune. J’ai dû payer la totalité de mon découvert.

Mais le découvert, ou plutôt la découverte, ne s’arrête pas là : “Quand j’ai demandé un certificat d’authenticité le lendemain (se réveiller avec un découvert de 900 £ participa à une gueule de bois très douloureuse), il a été dit que la cuillère avait été pliée par Uri UTILISANT SON ESPRIT après l’avoir reçue de Michael. Mais elle n’était pas pliée. Elle était juste normale.”

Bref, faites attention si vous entendez une petite voix dans votre esprit qui vous réclame votre numéro de carte bleue !

Sources : icollector.com / ebay / Twitter / MJLegend / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.