Anthony Simmons fait des révélations…

Afin de percer la mystère de la personnalité de Michael Jackson , « KRON4 » a décidé d’interviewer celui qui a véritablement tenu les clefs du ranch de Neverland . Il a décidé de briser le silence et de révéler ce qui se passait réellement à l’intérieur .

Anthony Simmons , fut le chef de la sécurité de la pop- star de 1988 à 1989 . Avant cela , il travaillait dans le milieu policier à Santa Barbara. Non seulement il connaît la personnalité de l’accusé mais aussi il connaît par cœur chaque centimètre de Neverland.
«Il déclare : « Je n’écris pas de livre et ne compte pas gagner de l’argent avec mes déclarations. Je n’ai pas vu Michael depuis 12 ans. Ce sera d’ailleurs la seule entrevue que j’accorderais. »
Simmons ne parle pas en public de son ancien employeur car il est lié par une clause de confidentialité. Aujourd’hui il est prêt à discuter une ou deux choses qui ont été dites dans les médias.
Il avoue penser que Michael Jackson est victime d’un chantage dans cette affaire.

La presse a décrit une pièce du ranch comme étant aménagé pour être un « lieu d’amour » , un pièce protégée par des alarmes.
Simmons répond « l’alarme n’était pas là pour avertir Michael si quelqu’un approchait et lui permettre de faire ce qu’il voulait dans la chambre. C’était pour détecter une présence suspecte dans la maison . Avant que nous installions ce système il est déjà arrivé que des personnes non invitées pénètrent dans le ranch »

« Ce que je peux dire , c’est qu’entre 1988 et 1989 , j’étais surtout là la nuit. J’étais le chef de la sécurité. Je ne l’ai jamais vu avoir un comportement inapproprié ou douteux »
Selon lui Michael n’aurait pas pu commettre de tels actes : « Michael , avait des petites amies , je n’ai pas le droit de vous en dire plus à ce sujet » .
Il a également dit que Jackson ne méritait pas d’être appelé « Wacko Jacko » (« Jacko le Dingue ») et qu’il n’est pas un pédophile.

Sources : kron4.com / MJLegend Forum

24 Dec 2003 by BIGBROTHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.