Conférence de Bruce Swedien

La chaine Youtube de la Full Sail University a mis en ligne il y a quelques jours la conférence donnée par Bruce Swedien le 20 février 2014.

Intitulé “Thriller and Beyond: Bruce Swedien’s Life in Music”, l’événement permettait aux étudiants de poser des questions au célèbre ingénieur du son.
Bruce Swedien est largement revenu sur sa collaboration avec Michael Jackson, non sans émotion d’ailleurs, comme on peut le voir sur la vidéo à partir de 13mn20.
Il a notamment avoué parfois encore parler de lui au présent alors qu’il ne devrait pas puisqu’il est parti. Il le qualifie de ” gars fabuleux” et ne pense pas qu’un jour nous reverront quelqu’un comme lui.

Swedien a livré des anecdotes concernant les enregistrements en studio : le professionnalisme de Vincent Price, le surnom “Smelly” donné à MJ par Quincy Jones et la manie de ce dernier d’utiliser des mots bizarres pour désigner les choses mais aussi son talent, un Eddie Van Halen jouant trop fort en studio au moment de l’enregistrement de son solo guitare sur “Beat it”,…
Il a aussi rappelé que lorsque Michael venait en studio il était toujours totalement préparé. Ainsi par exemple, Michael ne lisait pas les paroles, il chantait de mémoire. Ce détail n’en est pas un car lire les paroles mobilise une partie de l’attention du chanteur et nuit à l’interprétation. Michael aimait également chanter avec les lumières éteintes en studio pour être concentré et ressentir les choses.
Enfin, il a dit se considérer comme “béni” d’avoir rencontré Michael et d’avoir travaillé sur ses disques.

Parmi les gros challenges au cours de sa carrière, Swedien a rappelé celui fixé par Quincy Jones pour l’album “Thriller” : créer la musique qui redonne envie aux gens d’aller chez leurs disquaires et d’acheter des albums.

Swedien a également insisté sur la nécessité dans son métier d’avoir une approche humaine de la musique et de faire les choses en écoutant son cœur.

Concernant l’écoute de la musique, il a répété à plusieurs reprises que pour la savourer à sa juste valeur, il ne fallait pas l’écouter avec un volume trop fort, qu’il fallait bannir les écouteurs et si possible éteindre la lumière pour que l’un de nos sens, l’ouïe, ne soit pas parasitée par les autres.

Sources : Full Sail University / MJLegend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.