So much pain…

Depuis la disparition de MJ, les arnaques (les fakes des Cascio, le scandale Michael Bush, Brandon [“Howard” et non Jackson],… ) donnent clairement l’impression que MJ se résume désormais à une machine à cash. Au point de désespérer…

Des initiatives commerciales en son nom, dans lesquelles il y a à boire et à manger, font également florès mais celles-ci permettent parfois de recueillir des témoignages et anecdotes de la part de personnes qui ont côtoyé Michael Jackson. Même si à chaque fois chacun met un peu MJ à sa sauce.
C’est par exemple le cas avec l’initiative du chef cuisinier Mani Niall qui proposera le 29 août (jour de naissance de MJ et comme il le fait depuis plusieurs années) dans son bar-boulangerie situé à Oakland (Californie), la Sweet Bar Bakery, quelques-uns des plats favoris du Roi de la Pop.

En 1982, Niall manageait la cuisine d’un petit restaurant de “health food” à Hollywood lié à la franchise des restaurants végétariens Golden Temple gérée par une communauté spirituelle américaine inspirée par le sikhisme.
MJ enregistrait l’album “Thriller” dans un studio à proximité. Un jour, dans le Golden Temple, il a goûté la sauce chili du Nouveau-Mexique de Niall et il est devenu fan.

A partir de 1984, et notamment sur le Victory Tour, Mani Niall est devenu le cuisinier personnel de Michael Jackson pendant deux ans. Selon lui, le Roi de la Pop aimait “la nourriture épicée, ethnique et végétarienne”: enchiladas, brochettes marocaines, une version tofu de la salade chinoise au poulet,…

Dans l’article publié hier, il déclare au sujet de MJ : “Son effet sur ma vie est incommensurable et m’a probablement fait prendre la cuisine au sérieux. Avant que je le rencontre, c’était juste un job. J’ai vu à quel point il travaillait dur dans son métier et cela m’a inspiré”.

A partir de vendredi et pour une semaine, Niall proposera une initiative qui sera peut être du goût des fans, à savoir des plats que MJ appréciait à l’époque : une pizza garnie avec des champignons Shiitaké, des aubergines japonaises et des poivrons rôtis.
En dessert, des gâteaux : des “ookies” avec des noix de pécan et saupoudrés de sucre d’érable.

Petite anecdote croustillante à se mettre sous la dent, un jour Niall avait proposé à Michael une version revisitée et “healthy” des sablés aux noix de pécan, faits à partir de farine de blé entier, sucre d’érable, et de sucre turbiné.
Bill Bray, un ancien flic de Los Angeles qui travaillait comme garde du corps de Jackson, les a regardé et a dit quelque chose comme “Vraiment? Pas de farine blanche? Pas de sucre? Mec, ce ne sont pas des cookies, ce sont des “ookies”. Jackson a ri et le nom est resté.

Trois décennies plus tard, en 2012, Mani Niall restait sur sa faim et confiait avec un zeste de regret: “Il était témoin de Jéhovah quand je l’ai connu, et ils ne célèbrent pas les anniversaires. Je n’ai donc pas eu l’occasion de cuisiner un gâteau d’anniversaire pour Michael.”

Sources : NBC / chow.com / MJLegend

Sur cette vidéo, tournée à l’aéroport d’Heathrow en mars 1985, on aperçoit Mani Niall (avec un turban) aux côtés de MJ :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *