Fabrice Potec : Remixer le Roi de la Pop

Fabrice Potec, alias DJ Fab, est un remixeur français. Il a déjà remixé plusieurs titres de Michael Jackson, avec un certain talent !
«MICHAELzine» a donc souhaité en savoir plus sur son travail et sa manière de percevoir la musique du Roi de la Pop.

Premier remix d’un titre de M. Jackson dans ta discographie : « Billie Jean » en 2003.
Pourquoi ce remix ? Difficile d’être insensible au son du Roi de la Pop quand on aime la bonne musique, quel est ton rapport avec sa musique ?

F.B. : Comme beaucoup de gens de ma génération (j’ai 45 ans), l’album «Thriller » a été pour moi un gros choc dans la musique moderne. C’est l’album qui m’a fait aimer MJ à tout jamais, car quand on est amoureux de la musique Funk, Dance ou Disco, on ne peut que s’incliner devant tant de talent (ou de génie créatif) réuni dans un seul album. Et pour paraphraser la Maestro Salieri qui parlait de l’oeuvre de Mozart dans le film «Amadeus » : «Déplacer une seule note et on va vers l’amoindrissement ».
Et bien c’est exactement ce que je pense de l’album «Thriller », tout y est tellement parfait. Il est évident que l’association Michael Jackson / Quincy Jones a donné naissance à un miracle musical et j’ai d’ailleurs trouvé dommage qu’ils ne collaborent plus ensemble dans les albums suivants. «Thriller» est pour moi le meilleur album pop jamais produit à ce jour.
Le remix de Billie Jean que j’ai réalisé en 2003 fut en effet mon premier remix de MJ. Non pas que je n’ai jamais eu envie de le faire auparavant, mais la grande question était : « Comment exister à côté du morceau sans doute le plus connu au monde ? ». C’est pour cela que j’ai décidé de changer complètement l’ambiance du morceau pour aller dans un feeling lounge, j’espère avoir réussi.

Tu as récidivé en 2008 avec Don’t stop ’til you get enough. Un remix dans un style assez différent…

F.B. : En 2008, ce fût la ré-édition de l’album «Thriller » 25ème Anniversaire accompagné de nombreux remixes et reprises. J’ai trouvé que ces remixes avaient été trop orientés pour le marché américain, alors quand le DMC en Angleterre m’a proposé de faire un remix de MJ, je n’ai pas hésité et j’ai choisi «Don’t stop ‘til you get enough ». J’avais vraiment envie de redonner une jeunesse à cet excellent titre avec une version club/dance beaucoup plus actuelle. Ce type de morceau produit sur la fin des années 70 est très typé « Disco » (l’apogée du style en 78), lui ajouter des sons plus Electro permettait un bon dépoussiérage tout en gardant l’esprit de la mélodie originale, et 29 ans plus tard, cela méritait bien cela 🙂

Mis à part tes mégamixes « M. Jackson Millenium Megamix» et « Michael Jackson – The Tribute Megamix » (2009) , où tu passes en revue l’ensemble du catalogue du Roi de la Pop, tu as de nouveau réalisé un remix d’un titre de l’époque «Quincy Jones » : « Billie Jean » (2010) à nouveau pour le label DMC mais cette fois-ci signé « French Music Brothers » ?

F.B. : « French Music Brothers » est né de ma collaboration avec un ami musicien Philippe Turgis qui est un amoureux (comme moi) de la musique groove.
Nous avons commençé à explorer ensemble des sons plus orientés Deep-House et New-Jack. Nous avons plusieurs projets de production autour de cet univers. Donc nos premières collaborations consistaient à explorer l’univers Deep-House que nous aimons particulièrement tous les deux. Un premier remix de Jenny G «Only Music » est sorti sur le label «Italian Way Music» en début d’année et plus récemment le remix de Billie Jean. Nous avons pris vraiment beaucoup de plaisir à revisiter complètement ce titre mythique de MJ. Là encore, comment s’attaquer à un tel monument de la pop sans en dénaturer complètement le sens original ? Tel était question… Nous avons donc privilégié un son épuré mais néanmoins dansant et groove avec le thème original rejoué en arpège avec un son de synthé très léger, comme s’il planait au-dessus du morceau. Au final, nous aimons vraiment beaucoup ce remix et d’ailleurs il connait un bon succès lorsque nous le diffusons en soirée. Il est à noter que toutes les parties guitares de nos remixes sont signées par Alain Jurkiw qui est également un musicien de talent avec qui nous travaillons étroitement et avec plaisir je dois dire.

Les remixes fleurissent sur le Web et sont souvent de qualité inégale. Dans l’idéal, quel bagage technique doit posséder le remixeur?

F.B. : Le bagage indispensable c’est une bonne paire d’oreille :). Et surtout beaucoup de travail pour réussir à obtenir un résultat de qualité. Ne jamais se contenter de ce que l’on a fait, mais toujours remettre l’ouvrage sur le métier. J’ai commencé à remixer au début des années 90 et j’apprends encore des choses aujourd’hui. Ensuite, il s’agit de création pure. Techniquement il faut un séquenceur, c’est un logiciel audio/midi qui permet de créer des pistes pour chaque instrument et de les mixer à sa guise avec la voix. L’avènement de l’informatique fait aujourd’hui, qu’il est très simple de faire de la musique chez soi. Les logiciels les plus connus sont ProTools (Mac et PC), Cubase (PC), Logic Audio (Mac) et d’autres comme Live! qui sont très en vogue actuellement, car très abordable et fonctionnant aussi bien sur un ordinateur fixe ou portable (éviter les entrées de gammes tout de même pour ces derniers). Ensuite il faut acquérir quelques plugins de synthétiseur virtuels (VST ou RTAS) pour obtenir un vrai studio numérique. Il en existe beaucoup de gratuit et pour commencer c’est très suffisant.

Cette année 2010 débute plutôt bien pour toi avec notamment plusieurs concours gagnés (EricM Contest « Eemie meenie » et Nucleon Remix Contest « Leave this city »). Quels sont tes projets pour l’avenir ?

F.B. : Je dois dire que j’ai été un peu surpris d’avoir remporté ces deux concours de remixes coup sur coup mais j’en suis très heureux. Les remixes doivent sortir très prochainement sur les labels «Arvaark Records » et « The Fusion Room Records » en Angleterre et sur toutes les plateformes numériques de téléchargement. J’aime beaucoup ces remixes avec un petit faible pour Nucleon « Leave this city », une magnifique chanson. Vous pouvez d’ailleurs écouter des extraits sur fabricepotec.com . J’ai déjà réalisé d’autres remix pour d’autres concours comme celui de Snoop Doggy Dog «That Tree », dont j’attends les résultats avec impatience. On finit par y prendre goût 🙂 . J’ai plusieurs projets dans les tiroirs qui sont principalement axés sur ma collaboration avec mon ami Philippe Turgis des « French Music Brothers». C’est un peu difficile d’en parler, mais tout ce que je peux vous dire c’est que nous en train de traiter une collaboration avec un chanteur américain qui a notamment collaboré souvent avec Lionel Richie que ce soit en studio ou pour ces concerts.

En savoir plus sur Fabrice Potec :

http://www.fabricepotec.com/

https://www.youtube.com/user/DJFabFrance/videos

Merci à Fabrice Potec d’avoir a répondu à nos questions.

Interview réalisée par SEB KA (mai 2010)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *