Les Grammy célèbrent We Are The World

Début juillet, les Grammy Awards ont décidé de célébrer la victoire du titre “We Are The World” comme “Chanson de l’année” 1985.

Alors que le titre célèbre ses 35 ans, un épisode de GRAMMY Rewind sur Youtube, a remis en lumière les 28e GRAMMY Awards, qui s’étaient déroulés à Los Angeles en 1986, lorsque le morceau de sept minutes interprété par une pléiade de stars, écrit par Michael Jackson et Lionel Richie et produit par Quincy Jones, avait remporté un total de 4 trophées.

Nous sommes si fiers d’être des personnes qui font partie d’une industrie, l’industrie musicale, qui lorsque le monde a besoin de s’entraider, sait répondre présente“, avait déclaré Richie à ses pairs alors que lui et Jackson acceptaient le GRAMMY de la chanson de l’année.

La timidité de MJ tranchait avec l’assurance de Lionel Richie. D’une petite voix, Michael déclarait “Je voudrais d’abord remercier Dieu, merci pour avoir choisi Lionel et moi-même pour composer “We are the World”, je remercie Quincy Jones, qui est pour moi le plus grand producteur, et je voudrais ajouter, quand vous partirez d’ici , pensez aux enfants.

Allusion faite aux paroles de la chanson (“We are the world, we are the children”) ainsi qu’à ces images présentes dans toutes les têtes et diffusées à la télévision à l’époque montrant des enfants africains rachitiques victimes de la famine.

Dans les coulisses, Richie s’était excusé auprès des journalistes pour son co-auteur peu bavard en décrivant Jackson comme “tellement timide”, mais “très fier de leur projet”.

Expliquant au sujet de la chanson “We are the World” : “Nous ne l’avons pas écrite pour gagner un prix ou quoi que ce soit – nous l’avons écrite pour sauver des vies.”

Phénomène culturel et succès commercial majeur des années 80, “We Are The World” se serait vendu à 20 millions d’exemplaires dans le monde et aurait permis de collecter plus de 75 millions de dollars pour lutter contre la famine en Afrique.

Le 16 mai 1985, CBS Records annonçait le premier versement des bénéfices de “We Are The World”, soit 6,5 millions de $, à la fondation “USA for Africa”.

Grammy Rewind avait déjà proposé en février une autre vidéo en rapport avec Michael Jackson, à savoir la réception de la récompense “Meilleure Performance Vocale Pop Masculine” pour “Thriller” en 1984.

On ne peut que se féliciter de l’arrivée d’un contenu officiel en streaming. Elle ne concerne pas uniquement les Grammy puisque, comme nous l’apprenait le site MJFrance, d’autres archives mythiques vont progressivement être mises en ligne sur Youtube “au cours des trois prochaines années” : des moments du “Ed Sullivan Show” “restaurés numériquement”.

Nul doute, que ces grands moments de la culture contemporaine vont (re)trouver leur public via Internet.

Sources : grammy.com / washingtonpost.com / MFrance / MICHAELzine