TAJ Jackson parle de ses projets et de MJ

Taj Jackson, l’un des neveux de Michael Jackson a répondu aux questions des internautes lors d’un live sur Youtube le 1er août.

Il fut l’un des membres de la famille Jackson les plus actifs dans les médias en 2019 (avec la belle Brandi Jackson) au moment où il fallait monter en première ligne pour lutter et affronter le feu nourri des médias qui encensaient “Leaving Neverland”.

TAJ a notamment parlé lors de son live de son projet pour réhabiliter la mémoire de son oncle.

Dur à réaliser en ces temps de crise sanitaire liée au COVID-19, comme vous pourrez le lire, mais toujours d’actualité. Le regard tourné vers le futur donc.

Extraits :

Le documentaire-réponse à Leaving Neverland

L’objectif de ces sessions live sur Youtube permettent à TAJ de faire régulièrement le point sur l’avancée de ce projet qui, sous la forme d’une série d’entretiens avec des personnes qui ont vraiment connu Michael Jackson, répondra notamment aux accusations faites contre la star, et notamment celles de “Leaving Neverland”, le docu-fiction de Dan Reed.

La forme des entretiens :

TAJ a d’abord expliqué que d’après les échanges qu’il a eus, il ressort que les internautes ne souhaitent pas un “documentaire ZOOM“, c’est-à-dire pas d’un documentaire réalisé à distance avec des webcams. Cela tombe bien, ce n’est pas non plus le souhait de TAJ. Ce dernier souhaite adopter une approche qui a un plus grand impact, à savoir interroger en face à face les personnes qui participeront. Il a donc prévu de se déplacer aux USA mais aussi en Irlande, Allemagne, Australie,…

Mais la situation actuelle , et plus particulièrement aux USA est marquée par la COVID-19 et cela limite pour l’instant la réalisation de cette série d’entretiens.

Le documentaire sera-t-il repoussé en 2021 ?

TAJ “ne l’espère pas” mais il est dans l’attente de voir comment évolue la pandémie (qui rappelons-le touche de plein fouet les USA).

Il lit les commentaires des haters, qui disent « ça ne verra jamais le jour ». Il demande de lui faire confiance et se montre déterminé.

Quelle sera la teneur du documentaire sur MJ ?

Selon lui, pour le long terme, les gens ont besoin de voir et d’entendre à propos de MJ “qui il était en tant qu’humanitaire, en tant qu’oncle, frère, père et fils“.

Cela ne veut pas dire que TAJ n’évoquera pas précisément les accusations contre MJ afin de montrer qu’elles ne correspondent pas à la réalité. Il estime que cela va ensemble : comprendre qui était réellement Michael Jackson, sa personnalité, permet de mieux faire passer le message autour de sa défense.

TAJ a rappelé que MJ a cultivé ce côté mystérieux de son vivant et qu’à l’époque, cela donnait envie aux gens de s’intéresser à lui. Mais il estime qu'”aujourd’hui, nous vivons dans un monde où c’est tout le contraire. Tout le monde sait tout sur tout le monde.” L’objectif de son projet est donc de “réapprendre aux gens qui était Michael Jackson“.

Il ajoute “connaitre Michael Jackson, permettra de voir à travers les mensonges“, (…) “les mensonges de Wade [Robson] et James [Safechuck]” et montrer que ce sont les “opportunistes“.

TAJ veut interroger des personnes qui ont vraiment connu et côtoyé MJ en privé.

Pour TAJ, il y a clairement d’un côté les faits et d’un autre les protégés des médias (W. Robson, J. Safechuck et il fait le parallèle avec Amber Heard) dont on ne fait entendre qu’une version réécrite de la réalité.

TAJ va plus loin en estimant que Michael Jackson a été “ostracisé” par “une partie d’Hollywood” qui a des pratiques “dégoûtantes” et qui a compris que MJ n’était pas comme eux : “Une fois qu’ils ont réalisé que mon oncle n’était pas comme ça, je pense qu’ils l’ont ostracisé et c’est pourquoi il n’a jamais pu faire de films, jouer un rôle dedans et différentes choses comme ça. Il ne faisait pas partie de leur club. (…)

Ça me dérange toujours quand les gens disent “Oh [Michael Jackson] était protégé.”

Protégé par qui ??? Il a toujours été l’écran de fumée d’Hollywood. Comment peut-on dire qu’il était protégé ? Il n’a jamais fait partie de leurs clubs. (…) De toute façon, je pense que les gens commencent maintenant à voir ce que c’est d’être vraiment protégé à Hollywood et dans l’industrie du divertissement. Regardez l’affaire Epstein.

C’est vrai que lorsque vous survolez les sites sur les potins de stars, ils consacrent plus d’articles à Michael Jackson qu’aux crimes commis par Harvey Weinstein et Jeffrey Epstein. De quoi comprendre assez facilement que les tabloïds, ou les sites qui les prennent pour sources fiables n’ont qu’une obsession, parler de Michael Jackson. Et quand ils affirment que MJ est un criminel (accusation que la justice américaine n’a jamais validé), ces mêmes auteurs ferment les yeux sur Weinstein, Epstein et de nombreux autres.

Qui interviewer ?

L’objectif est d’interviewer 40 personnes minimum.

Parmi les noms soumis par les internautes, lors de ce live :

Brett Barnes, Emmanuel Lewis (TAJ a très envie mais n’a pas encore formulé de demande officielle pour participer à la série-documentaire), Britney Spears (TAJ a envie de lui demander, les fans pointant du doigt qu’il serait intéressant d’entendre celle qui fut pendant un temps la petite-amie de Wade Robson), Lisa-Marie Presley (TAJ avait prévu de lui demander à elle et ses enfants mais aujourd’hui la situation est très sensible et la possibilité de lui demander de participer est mise en attente (mais pas abandonnée) car elle est en deuil suite à la perte de son fils Benjamin), David Nordhal, Brad Buxer…

Cela ne signifie pas que ces personnes seront dans le documentaire. Ce sont des noms évoqués lors d’un échange. Il faut bien évidemment obtenir leur accord et faire les choix les plus pertinents également.

Quel mode de diffusion ?

TAJ ne souhaite pas diffuser le documentaire pro-MJ sur une petite plateforme. Il aimerait que l’impact de diffusion soit au moins équivalent voire plus large que l’audience dont a bénéficié “Leaving Neverland”.

Il faudra trouver le moyen d’atteindre le maximum de personnes.

Quel financement ?

Tout projet nécessite un financement. Le projet de TAJ Jackson s’appuie sur un financement participatif via le site GoFundMe.com.

https://www.gofundme.com/f/thetruthrunsmarathons

Mais bien sûr, il n’y a pas à culpabiliser si vous ne pouvez pas donner. Soutenir une initiative ou un projet, c’est aussi faire sa pub et en parler autour de soi. Et même tout simplement, défendre MJ, comme vous le faites depuis des années en développant un argumentaire solide. Il y a différentes manières de soutenir une personne.

Le projet “Toutankhamon” :

Répondant à une question sur un projet qu’aurait eu MJ, TAJ a expliqué : “il a travaillé sur un film intitulé “King Tut” (en français “Toutankhamon, ndlr”) mais dans lequel il voulait jouer aussi. (…) J’ai vu tout ce qu’il avait planifié. (…) Cela aurait été quelque chose d’incroyable de le voir, étant donné tout ce qu’il avait prévu pour ça“.

Il a précisé que MJ s’était documenté et qu’il connaissait tout sur le sujet.

Les débuts des 3T :

Taj a confié que sa chanson préférée des 3T était “Anything” car ce fut le 1er titre commercialisé, mais aussi qu’il a été composé par le groupe à Hayvenhurst (au même endroit que “Billie Jean”et qu’il y a donc un côté “magique”) qui s’était réfugié dans la demeure familiale après le tremblement de terre qui a touché la Californie en 1994. De plus, il précise que c’est son oncle Michael qui a créé la majorité de la chorégraphie.

Pour le lancement de leur album “Brotherhood” en 1995, à l’origine le groupe souhaitait “Why”, son titre le plus fort, en premier single tandis que le label voulait sortir “Tease me” et ne voulait pas, pour différentes raisons, que le duo avec MJ, soit la première flèche décochée. La situation était donc un peu dans une impasse.

C’est à ce moment que le titre “Anything” a été composé et qu’il s’est révélé être un bon compromis entre les deux parties.

Les 3T avaient prévu quelque chose cette année pour célébrer les 25 ans de la sortie de “Brotherhood” mais la situation liée au COVID-19 a remis tout ça en cause.

Le groupe aurait néanmoins toujours des projets pour la suite de sa carrière musicale.

Source : Taj Jackson – Résumé et traduction : MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *