Souvenirs en série

L’acteur américain Jason Weaver a évoqué lors d’une interview diffusée aujourd’hui par la radio The Core 94! à travers plusieurs souvenirs la place que tenait dans son cœur et sa carrière la mini-série “The Jacksons: An American Dream” diffusée en 1992.

J. Weaver s’est dit “honoré d’avoir été personnellement choisi par [Michael Jackson] et d’avoir travaillé avec lui et sa famille“.

Les Jackson qu’il considère personnellement comme ” la plus grande famille du monde du spectacle“.

A l’époque, il explique : “J’avais 13-14 ans. J’aurai pu jouer un Michael plus jeune (…) car j’étais un petit enfant qui paraissait 10-11 ans. (…) C’était super : travailler avec le casting, avec l’équipe [de tournage], le réalisateur, les producteurs. C’était une production sérieuse, avec certains acteurs renommés d’Hollywood“.

Il décrit l’ambiance en dehors du tournage très plaisante avec “des batailles de bombes à eau”, des “pool parties” mais aussi des moments de travail où ils étaient ensemble , et “apprenaient de tout le monde, les répétitions du dimanche avec notre chorégraphe Michael Peters“.

Concernant Michael Jackson, il confie “ne pas l’avoir personnellement connu et ne pas avoir été proche” du chanteur.

Il explique “avoir eu une brève occasion de le rencontrer sur le plateau quand il était venu pour parler à quelques acteurs et leur faire savoir qu’il appréciait le temps, le travail et l’énergie” qu’ils mettaient dans ce projet.

Pour Jason Weaver, cette rencontre était importante pour le jeune acteur qu’il était car elle a permis de “le conforter” quand MJ lui a dit en substance “tu fais un excellent travail, continue ainsi“.

Il précise s’être senti légitime dans ce rôle : ” Vous savez, pour moi à cet âge et à ce moment c’était tout ce dont j’avais vraiment besoin, (…) la confirmation que j’étais censé être là et qu’il voulait que j’y sois, qu’il respectait le temps et l’énergie et la concentration que j’y mettais.

En ce sens, je me sens épanoui de savoir qu’il appréciait ce que je faisais.

Jason Weaver n’est pas seulement reconnaissant envers MJ, la famille Jackson, les producteurs de la série. Il ajoute : “Je souhaite remercier tout le monde pour toutes les marques d’affection que je reçois sur les réseaux sociaux , (…) dans les commentaires, de personnes qui me disent à quel point ils aiment la mini-série et respectent ma prestation.”

C’est en tournant sur la série “The Jacksons : An American Dream”, que Jason Weaver a été repéré pour faire la voix chantée de Simba dans le film d’animation “Le Roi Lion” (1994) des studios Disney :

Des stars de renom visitaient le plateau parce qu’elles étaient toutes curieuses de ce que nous faisions [sur la vie] des Jackson, parce que à ce moment-là, Michael Jackson était sans doute la plus grande star mondiale.

Je suppose , que comme les autres, Elton John est venu par curiosité. (…) Il était là et ce jour en particulier nous faisions une performance sur [la chanson] “Who’s loving you”. Et l’ingénieur du son sur le plateau a rencontré un problème pour lancer le playback que nous avions enregistré. (…)

La réalisatrice est venue me trouver et elle m’a dit “tu vas devoir chanter ça en live car on ne peut plus perdre de temps pour essayer de résoudre ce problème”. (…)
J’avais “faim” et j’ai voulu le faire car j’étais là pour jouer. (…) Sans que je le sache, Elton John était dans l’assistance pendant que je performais. Par chance, il a entendu ma voix [chantée] brute en direct. Je pense que c’est ce qui l’a poussé à parler [de moi] à une des personnes de Disney avec qui il travaillait pour contacter mes représentants et ma mère pour connaître mes disponibilités afin de participer aux auditions pour “Le Roi Lion”.

En fait, je suis allé chez Disney le lendemain du bouclage de la mini-série sur les Jackson”.

En 2019 déjà, (lors d’une interview pour VLADTV), Jason Weaver avait tenu des propos respectueux envers MJ ainsi que la famille Jackson et s’était montré honoré d’avoir participé à la mini-série qui leur avait été consacrée. C’était pourtant en septembre de l’année dernière, année marquée par la diffamation “Leaving Neverland” contre Michael Jackson et de nombreux retournements de vestes. Mais pas pour Weaver.

Notons en plus qu’à la différence de pas mal de personnes depuis l’ère posthume, Jason Weaver ne s’est pas inventé une relation avec Michael Jackson. Il donne ici un témoignage d’une grande honnêteté.

Respect Mr Weaver !

Sources : The Core 94! / MICHAELzine



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *