Heaven can wait

Kenny Quiller, ancien assistant de Teddy Riley, a souhaité poster, à un mois de l’anniversaire de la naissance de Michael Jackson, un message concernant un des titres du Roi de la Pop.  

Kenny Quiller, ancien assistant de Teddy Riley, a souhaité poster, à un mois de l’anniversaire de la naissance de Michael Jackson, un message concernant un des titres du Roi de la Pop.  

Quiller est en partie à l’origine du titre « Heaven can wait » qui figure sur l’album « Invincible » (2001). Quand il a entendu la chanson, il a immédiatement pensé que ce serait parfait pour Michael. Alors, il a fait écouter le titre à Teddy Riley et il fut du même avis.

Teddy a alors présenté la chanson à Michael et ce dernier l’a adorée. Bien que Quiller n’ait pas vraiment écrit la chanson, Michael a été incroyablement courtois pour faire quelque chose pour Quiller auquel il ne s’attendait pas : MJ lui a attribué le mérite de l’écriture d’ « Heaven can wait » pour l’aspect créativité.

En 2000-2001, Teddy et lui avaient rencontré Michael plusieurs fois à New York, Virginia Beach et Miami.

Aujourd’hui Quiller est revenu sur la genèse du titre :

Voici, le chanteur original, qui a interprété “Heaven can wait” : Willique Gilchrist , surnommé “Que”.

Il est crédité sur le dernier album studio de Michael Jackson (INVINCIBLE) (pour les choeurs additionnels, ndlr). Après avoir entendu la démo du producteur Fanatic qui m’a été donnée, par Tavarius Polk, CETTE VOIX parmi les nombreuses autres figurant sur le CD, a attiré toute mon
attention alors que je passais l’aspirateur.
Je n’en croyais pas mes oreilles : comment un chanteur pouvait chanter d’une manière si CLAIREET SANS EFFORT, et généralement, vous ne parvenez pas à avoir les 3 ingrédients (musique, paroles et voix) mais là c’était presque 100%, comme je ne l’avais jamais entendu.
Ayant été élevé en tant que témoin de Jéhovah, (comme l’ont été les Jackson), si je devais seulement expliquer pourquoi Michael Jackson a souhaité l’enregistrer, je comprends que c’est tout simplement pour ses paroles spirituelles et son arrangement musical, je pouvais compter sur Teddy Riley (que je connaissais personnellement) pour qu’il lui fasse entendre
.”

Sources : Kenny Quiller – The Michael Jackson Archives ( thanks Toni Arias) / iloveoldschoolmusic.com / MICHAELzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *