K. Cook raconte ses collaborations avec MJ

Aujourd’hui entrepreneur, co-fondateur de Prevention LLC et propriétaire de la société Naturade, Kareem Cook a publié un article dans lequel il est revenu sur une partie de son parcours personnel.

Lors de ses années universitaires, il participait à des concours et spectacles de danse. Un jour, l’un des membres de sa fraternité étudiante, Hugh Allen l’a vu sur scène. Hugh est le frère cadet de Debbie Allen, la célèbre chorégraphe, actrice et réalisatrice. Enthousiasmé, Hugh lui a alors dit qu’il faudrait que Debbie le rencontre à un moment donné.

Kareem Cook et Debbie Allen

Plus tard l’occasion s’est présentée et elle lui a notamment donné la possibilité de travailler avec Michael Jackson comme le raconte K. Cook :

“Je me suis réveillé (un) dimanche et j’ai reçu un appel de Debbie Allen. “Mon frère m’a dit que vous êtes le meilleur stepper qu’il ait vu. Je travaille sur un projet et je pourrais utiliser de nouvelles idées. Pouvez-vous être à New York demain pour me rencontrer aux studios Sony à 10h? Je lui ai dit: “Ouais, je viens de quitter mon travail il y a deux jours.” (* Providence *). Après 4 heures de route, je suis arrivé à 10h et j’ai rencontré Debbie.

Elle m’a dit: “Très bien, voyons ce que vous pouvez faire.” J’ai sorti ma canne et fait seul un show de Stepping. Elle a mis de la musique et demandé: «Que pouvez-vous faire sur ça ?» J’ai fait du freestyle. Elle a ensuite dit : «C’est génial! Je ne peux pas attendre que vous montriez cela à Michael à son arrivée. ” J’ai dit Michael qui? Elle a dit: “Michael Jackson. Je ne vous ai pas dit que je chorégraphie un concert de Michael Jackson? ”

Je ne savais pas, mais j’ai eu un flash-back quand lorsque j’étais enfant mon artiste préféré était Michael Jackson et je savais qu’un jour je le rencontrerais. (…). Cela avait toujours été réel pour moi, alors quand elle a dit ça, j’ai juste pensé «Alors c’est l’heure». Le concert, c’était Michael Jackson: One Night Only” au Beacon Theatre. Il faisait partie d’une série de concerts en direct produite par HBO.

Michael Jackson est arrivé à 14 heures portant le chapeau “Smooth Criminal”, un masque sur son visage et avec un petit groupe de personnes. Dans cet entourage se trouvait Jeff Daniels, membre du groupe Shalamar. Tout le monde ne sait pas que c’est lui qui a enseigné à Michael Jackson le Moonwalk et qu’il a été le premier à le réaliser dans l’émission “Soul Train”. Il a également chorégraphié la vidéo Smooth Criminal (tout comme Vincent Paterson et MJ, ndlr). Il fait partie d’une poignée de personnes qui ont fortement influencé Michael Jackson et il est toujours resté proche de lui.

La deuxième personne notable était Bruno «Pop N Taco» Falcon. À l’époque, je ne connaissais que Taco comme l’antagoniste du film de break dance des années 80, “Breakin’”. Mais ce que j’allais apprendre, et voir par moi-même, c’était qu’il était le meilleur popper de la côte ouest. Il m’a dit plus tard qu’il était de loin la personne la plus talentueuse de ce film, mais qu’il ne pouvait pas le montrer car il était supposé perdre la bataille finale. Et je le crois. Non seulement il a enseigné à Michael Jackson [le popping] mais il était le seul autorisé à remplacer Michael pendant les répétitions. Il apprenait les routines, puis allait seul dans une pièce avec MJ et lui enseignait. Il y avait environ 5 autres personnes dans la salle, dont le producteur de l’émission Jeff Margolis.

Debbie m’a attrapé la main après s’être assise et m’a dit: «OK bébé. C’est juste un homme, juste un homme. ” Je l’ai regardée, sachant que j’étais prêt pour ce moment de ma vie et j’ai dit: «Debbie, je l’ai fait devant des centaines de personnes. Il y a 10 personnes ici. J’ai compris. ”

J’ai fait quelques mouvements. Ils ont mis de la musique, j’ai fait mon truc et je savais que j’étais bon quand je l’ai entendu dire: “C’est comme Gene Kelly!” Quand j’ai fini, [Michael] s’est levé et a dit: «Pouvez-vous chorégraphier une routine pour ma chanson Bad dans ce style?».

J’ai répondu oui. Il a dit: “Votre surnom doit être Kane” (allusion à la canne qu’il utilisait, ndlr). Et à partir de ce moment, mon nom a été Kane. Partout sur le programme, “Kane”.

Debbie a dit: “OK, tu es chorégraphe maintenant, rentre chez toi chercher tes affaires et reviens le matin” Je suis retourné à Washington DC puis je suis revenu le [lendemain]matin. Les premiers jours, j’ai travaillé avec Debbie sur la création d’une routine. Puis avec certains de ses danseurs.

Jeff et Taco se sont également joints à nous. Ses danseurs n’y arrivaient pas alors j’ai demandé si je pouvais faire appel à des personnes capables de le faire . Au cours de mes étés à l’université et pendant les vacances d’hiver, j’avais participé aux concours Best East Stepshow avec une équipe d’étoiles, la New York City Kane Team. Je savais qu’ils seraient parfaits parce qu’ils pourraient s’occuper du travail de la canne et danser en général. Ils ont accepté et j’ai amené ces gars-là. Je travaillerais avec Michael le matin et l’équipe Kane viendrait l’après-midi.

Pendant notre répétition privée, il a continué à laisser tomber la canne et finalement il a dit: “Pourquoi ne faites-vous pas le premier couplet puisque nous ne chantons pas, prononcez simplement les mots, et je monterai sur scène pour le deuxième couplet”.

Sans mentir, mon esprit a été soufflé, je n’arrivais pas à croire à quel point ça allait être génial. En fait, nous sommes devenus plutôt cool. Nous avons parlé de beaucoup de choses. Je sais qu’il y a une controverse autour de MJ, je ne peux pas en parler. Mais ce que je peux dire, c’est qu’à l’époque il était marié à Lisa Marie Presley, mais il avait un énorme béguin pour l’une des danseuses. Et CHAQUE fois que nous nous réunissions, il me demandait si je ne trouvais pas qu’elle était sexy.

Elle n’était pas aussi incroyable qu’il le pensait, mais je dirais simplement qu’elle était bien.

Étant donné que c’était ma seule activité à l’époque, je passais toute la journée aux studios Sony, allongé sur le canapé à jouer sur mon Game Boy ou à jouer aux jeux d’arcade gratuits et aux flippers là-bas entre deux séances. De temps en temps, je regardais MJ apprendre une nouvelle routine. Cela commençait toujours avec Taco au milieu d’un coup de projecteur libre pendant qu’ils enregistraient. Jeff Daniels est venu vers moi pendant que j’étais sur le canapé et m’a dit: “Mike doit vraiment t’aimer, il ne laisse JAMAIS personne rester dans la pièce alors qu’il n’est pas parfait sur une routine, et certainement pas quand il apprend une routine pour la première fois.”

Environ 3 semaines plus tard, MJ a attrapé la grippe et a arrêté de répéter. Il a été fortement encouragé à prendre des injections de vitamine B12 et ils ont fait venir quelqu’un pour lui administrer. Les gens répétaient les routines, mais on pouvait voir que chacun devenait nerveux. Le mot a commencé à circuler comme quoi il supprimait de nouvelles routines et faisait d’anciennes chorégraphies pour ses chansons de sorte qu’à son retour, il aurait moins à apprendre. Au final, les seules nouvelles routines étaient une incroyable routine que Debbie Allen avait chorégraphiée pour “Earth Song”, une autre émouvante aux larmes pour “Have You Seen My Childhood” qui mettait en vedette Michael Jackson chantant avec Marcel Marceau mimant les mots et qui avait laissé tout le monde en larmes lors de la première répétition, et notre routine pour “BAD”.

Michael est revenu 3 jours avant le spectacle. Ils ont fait venir le producteur et chorégraphe Kenny Ortega pour peaufiner notre routine et la rendre plus spectaculaire. Il a dit qu’il aimait ça, n’avait jamais rien vu de tel auparavant, mais il ajouté un peu de piquant hollywoodien. J’étais dans le public à la répétition générale et soudain, Michael Jackson s’est évanoui et son visage a frappé les grilles en premier.

Tout le monde a retenu son souffle et s’est précipité sur la scène. Je suis juste resté sur mon siège, secouant la tête et me disant en moi-même: «Lève-toi! Tu es sur le point de gâcher mes 15 minutes de gloire ». J’ai tout de suite su que le spectacle était terminé, que le concert serait annulé. Et j’avais raison. Presque immédiatement, le mot circulait que HBO ne croyait pas qu’il était vraiment malade et ils allaient le poursuivre. Je ne sais pas si c’est arrivé. Je savais juste que c’était fini pour moi.

Bien des années plus tard, quelqu’un m’a fait remarquer qu’il y avait une page IMDB et que j’étais crédité : https://www.imdb.com/title/tt0296750/fullcredits?ref_=tt_cl_sm#cast

9 décembre 1995, c’était la dernière fois que je voyais Mike… du moins c’est ce que je pensais.

En 2001, Michael Jackson a sorti son album “Invincible”.

Je vivais alors au Texas et j’ai reçu un appel de ma mère. Elle a dit qu’une femme avec une voix grave nommée Evvy Tavasci de MJJ Productions l’a appelée à ma recherche. Je lui ai dit que je ne connaissais pas cette personne et j’ai alors fait le lien, MJJ Productions était une société de production de Michael Jackson. J’ai trouvé le numéro de la société, et j’ai enfin pu joindre Evvy Tavasci. Je lui ai expliqué qui j’étais et qu’elle venait d’appeler ma mère.

Elle m’a répondu : “Je n’ai pas appelé votre mère, je ne sais même pas qui vous êtes.”

J’ai essayé de la convaincre que je n’avais pas tout inventé mais elle était contrariée (…) . “Écoutez, je ne sais pas qui vous êtes. Donnez-moi votre numéro où je peux rappeler”. Elle raccroche. Cinq minutes plus tard, elle rappelle. «Je dois m’excuser auprès de vous. Je n’ai pas appelé votre mère. Michael Jackson a appelé votre mère en se faisant passer pour moi. Il n’avait que ce numéro pour vous. Il va vous appeler dans quelques minutes. (…) Il appelle: “Hey Kane, je travaille sur du nouveau matériel pour mon nouvel album. Je voulais savoir si vous pouviez vous libérer et passer une semaine à travailler avec moi”. Bien sûr, j’ai accepté. Ils m’ont emmené par avion et m’ont installé à l’hôtel Hilton Universal. Ils m’ont donné un téléavertisseur et m’ont dit qu’il me contacterait lorsqu’il serait prêt. Quelques jours après mon arrivée, je reçois le signal. Je me rends dans sa chambre et frappe à la porte. La porte s’ouvre apparemment d’elle-même … (en fait) il se cache derrière la porte. Immédiatement, il se met en mode “rattrapage” et me demande ensuite: “Comment va ta maman?” Je lui dis qu’elle va bien. Il répond: «Je sais. Je lui ai parlé. » Je fais l’idiot et je lui dis qu’elle ne m’a jamais dit qu’ils avaient parlé ensemble. Il couvre sa bouche d’un air penaud et dit: «Je sais. Elle ne savait pas que c’était moiiii » Et il a rit.

J’ai travaillé avec lui quelques jours et je suis parti. Je ne pense pas qu’il ait jamais utilisé [ce que nous avons fait].

Cependant quand j’ai visionné le film “Michael Jackson This Is It” il y a quelques années et que j’ai regardé “They Don’t Care About Us” et l’a cappella placé dans la chorégraphie, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que cela ressemblait à une interprétation de ce que nous avions fait en 95. (…) Puis j’ai vu que c’était chorégraphié et réalisé par Kenny Ortega…”

Source : naturade.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *